Nico Broers

Depuis 2003 , chargé d’enseignement et conférencier dans la section de Conservation-restauration d’œuvres d’art de l’Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc de Liège.

Depuis sa création en 2007, membre du comité de rédaction de CeROArt, revue scientifique et plate-forme interactive, dédiée à une approche pluridisciplinaire de la problématique de la Conservation, exposition et Restauration d’Objets d’Art,

2008-2010, réalisation d’un état des lieux de l’état de conservation des œuvres du 1% artistique présentes dans les lycées avec les étudiants de l’ESA Saint-Luc afin de définir une politique de conservation-restauration de ces œuvres, pour le Conseil régional de Rhône-Alpes et le Centre inter-régional de conservation et de restauration du patrimoine (CICRP)

La démarche et les conclusions tirées de cette expérience ont été publiées lors de la 16e Conférence Triennale de l’ICOM-CC à Lisbonne en 2011., Moreaux, S., & Broers, N. (2011). Une base de données pour améliorer la conservation des oeuvres contemporaines conservées dans les lycées en région Rhône Alpes. Un projet expérimental et formatif. 16e Conférence Triennale de l’ICOM-CC. Lisbonne : Critério.

Colloques et publications

2005

Participation et accompagnement d’étudiants de l’ESA Saint-Luc Liège au colloque La problématique des vernis en conservation-restauration : Bruxelles, 2005, organisé par l’Association Professionnelle de Conservateurs-Restaurateurs d’Oeuvres d’Art.

2006

Participation et accompagnement d’étudiants de l’ESA Saint-Luc Liège au colloque La problématique des lacunes en conservation-restauration : Bruxelles, 2006, organisé par l’Association Professionnelle de Conservateurs-Restaurateurs d’Oeuvres d’Art.

Participation au symposium Modern Paints Uncovered : Londres, 16-18 mai 2006, coorganisé par le Getty Conservation Institute, la National Gallery of Art de Washington DC et la Tate.

2008

Participation à la conférence The Final Touch : Artists’ Varnish Past and Present : Londres, 6 mars 2008, organisé par Institute of Conservation (ICON).

Publication dans CeROArt conservation, exposition, restauration, d’objets d’art, nº 2 | 2008, revue électronique, Titre de l’article : La restauration d’une œuvre monumentale de Lucien Simon.

Résumé :

Présentation qui aborde la problématique de conservation et restauration d’une œuvre monumentale destinée à un musée thématique, mais dont les dimensions se révélèrent inadaptées à l’exposition.

Intervention au colloque Conservation et patrimoine organisé par l’association Musées et société en Wallonie à Namur, Belgique. Titre de la communication : La conservation préventive des peintures à l’huile sur toile.

Résumé :

Depuis la fin du 16e siècle, la toile est devenue le support le plus utilisé en Europe, même si elle était déjà d’usage fréquent au 14e et 15e siècle et reste d’actualité aujourd’hui. Les matériaux et techniques de mise en oeuvre ont évolué durant ces 600 ans et une peinture du 16e siècle ne réagira pas de la même manière aux contraintes environnementales qu’une œuvre contemporaine. De plus, une peinture sur toile est constituée de matériaux hétérogènes, ayant des fonctions précises réagissant de façon différente à ces contraintes. Il est donc important d’identifier les matériaux présents, de comprendre leurs fonctions, leur vieillissement ainsi que leurs comportements aux contraintes environnementaux pour pouvoir comprendre la dégradation des peintures sur toile, permettant ainsi d’agir dans le but de prolonger leur vie.

On peut classer les agents de détérioration dans les catégories suivantes : humidité relative et température inappropriées, lumière, poussières et polluants, feu et eau, contamination biologique, manipulations, vandalisme et vols. Le lieu de conservation peut être soit un lieu d’exposition soit un lieu d’entreposage. De plus, l’œuvre peut être en transport. Les agents de détérioration sont souvent liés entre eux (par exemple, une humidité relative trop importante peut avoir comme conséquence une contamination biologique), ainsi que liés au lieu de conservation (d’habitude, l’intensité de la lumière est moins importante dans les réserves que dans un lieu d’exposition, les vibrations sont souvent plus importantes lors d’un transport que sur le lieu habituel de conservation, etc.).

Pour améliorer les conditions de conservation, il est impératif d’étudier les paramètres environnementaux du lieu dans lequel les peintures sont conservées. Surveiller les changements d’humidité relative, l’accumulation de poussières, les vibrations, etc. est vital pour pouvoir agir soit directement sur le lieu de conservation, ou sur le tableau lui-même.

La présentation a comme but de promouvoir une meilleure compréhension du comportement de la peinture sur toile face aux facteurs environnementaux, de visualiser les détériorations qui en découlent et de donner des exemples d’actions et de traitements préventifs dans les réserves, lieu d’expositions et durant les transports.

2009

Participation aux 13e journées d’études de la Section Française de l’Institut International de Conservation (SFICC) : Art d’aujourd’hui, patrimoine de demain. Conservation et restauration des œuvres contemporaine, Paris : 24-26 juin 2009

Participation au Panel Painting Symposium : Maastricht, novembre 2009, organisé par le Stichting Restauratie Atelier Limburg (SRAL),

2010

Participation au symposium Lining Techniques and Alternatives : Maastricht, mars 2010, organisé par le Stichting Restauratie Atelier Limburg (SRAL),

Participation au symposium international Contemporary Art: Who Cares?: Amsterdam, 9-11 juin 2010, organisé par International Network for the conservation of Contemporary Art (INCCA).

Participation aux journées de réflexion Training needs for the conservation of modern and contemporary art: Maastricht: 12-13 juin 2010, organisées par l’ Education and Training (E&T), and Modern Materials and Contemporary Art (MMCA) working groups of ICOM-CC,

Résumé:

L’objectif principal de ces journées de réflexion était d’évaluer si les programmes de formation actuels étaient en mesure d’apporter les connaissances et compétences nécessaires à la conservation des œuvres modernes et contemporaines. A quels besoins ces programmes peuvent-ils aujourd’hui le mieux répondre ? Comment ont-ils été modifiés pour incorporer les nouvelles données ? Quels sont les étapes les plus appropriées pour réaliser cette adaptation ?

Intervention à l’école d’été internationale  Hubert Curien : International School Hubert Curien: Structural and Molecular Archaeology, 3RD Course, Non-Invasive Analysis of Painting Materials: Erice-Sicily, 14-21 June 2010.

Titre de la communication : Painting Restorers and Conservators: Past, Present and Future.

Résumé :

Although sources and effects of degradation are still the same today, the treatments of the past and those of today are different due to a change of values and a better understanding of materials used in paintings. In the past the greater concerns of restoration were aesthetic ones. Today’s values like physical integrity, historical integrity and respecting the artist intent were not taken in account in the past. In the 21st century we do have great materials and tools to restore old master paintings and there will certainly still be advances in how we care for those art objects. A greater challenge however will be the conservation of contemporary art. Modern art materials are already documented to some extent, but the investigation of materials used in contemporary art is only at its beginning. An extended interdisciplinary network for conservation is needed and the role of the conservator and restorer has to be defined.

2011

Participation et accompagnement d’étudiants de l’ESA Saint-Luc Liège au colloque Restaurer l’invisible : Bruxelles, 2011, organisé par l’Association Professionnelle de Conservateurs-Restaurateurs d’Oeuvres d’Art.

Président de séance au colloque international From Can to Canvas; Première utilisation des peintures industrielles par Picasso et ses contemporains dans la première moitié du XXème siècle : Marseille, 25-26 mai 2011, Antibes, 27 mai 2011.

Participation à la 16e Conférence Triennale de l’ICOM-CC : Lisbonne, 19-23 septembre 2011

Coauteur de la communication : Une base de données pour améliorer la conservation des oeuvres contemporaines conservées dans les lycées en région Rhône Alpes. Un projet expérimental et formatif.

Résumé :

A la demande du Conseil régional de Rhône-Alpes (France), le Centre interrégional de conservation et de restauration du patrimoine (CICRP) de Marseille a confié à l’École supérieure des arts (ESA) Saint-Luc de Liège (Belgique) la réalisation d’un état des lieux de la collection d’oeuvres contemporaines conservées dans les lycées publics rhône-alpins afin de définir une politique de conservation et de restauration de ces œuvres. La base de données originale créée met à la disposition des instances décisionnaires un outil efficace pour dégager les critères d’analyses et d’évaluation nécessaires à la conservation présente et future de la collection.

Participation et accompagnement d’étudiants de l’ESA Saint Luc Liège au colloque Futur Talks 011 ; Technology and conservation of modern materials in design: Munich, 26-28 octobre 2011, organisé par Die Neue Sammlung, the International Design Museum Munich.

Intérêts de recherche actuelle :

Interaction between copper supports and the materials used in their preparation and paint layers.

Les châssis intelligents : Un moyen de conservation préventif pour les peintures sur toile.

Publicités